Au fait, Monsieur Chevalier, c’est qui?

dsc0161.jpg
Mikhail Mikhailovitch Chevalier, c’est le boss. On le comprend très vite dès notre arrivée dans son royaume. Nous sommes ses invités et pas question de protester quand il nous offre son lit – l’unique lit du chalet – quand lui s’en va dormir à même le sol ou sur la table. ‘Nemishat’ – ici c’est la seule règle pour les invités. Ca se traduit par ‘Ne pas déranger’. On ne sait pas trop comment interpréter ça. Qu’importe, son hospitalité est sans limite, pour les nouveaux amis que nous sommes comme pour les anciens. On apprend par exemple qu’il a rencontré « Dima la bouteille » il y a plus de 20 ans, lors d’une expédition extrême dans le Kamtchatka (extrême orient russe). La température oscillait alors autour des -55°C. Oui, chez notre hôte on aime la nature et l’aventure ! Et ça nous va très bien !
Doté d’un charisme étonnant, Mikhail Mikhailovitch Chevalier est un véritable leader d’hommes. Autour de lui, il a sa bande. Des hommes de main qui prennent les instructions chaque matin et viennent au rapport en fin de journée. Tous sont potes, se connaissent de longue date, et se respectent mutuellement.

Après le marteau et la faucille, le signe de croix sorti de la poche revolver !
Coté idéologies, cet ex-coco est récemment passé à des choses plus orthodoxes, même si, de son propre aveu, il a pour l’instant encore du mal à faire le signe de croix. Il assure essayer. Son ami prêtre, le Père Evgueny, l’encourage, lui confirme « que ça devrait venir ». Quand on entend cette discussion, on se croit dans un film de truands où le bandit tente de se racheter une conduite auprès du curé.

Yogui, spécialiste en bondieuserie, remarque que dans l’exécution de son signe de croix, Monsieur Chevalier a plutôt tendance à mimer un bandit qui sort son feu de la poche revolver… C’est surement un peu exagéré. Mais c’est vrai aussi que notre hôte a passé un peu de temps à l’ombre. De l’histoire déjà ancienne, dit-il. Avec nous, il joue cartes sur table en mettant à notre disposition des dizaines d’extraits de presse à propos de ses affaires et de son séjour en prison. Ca remonte à la période trouble post soviétique du début des années 90. C’est très complexe et en russe, en plus ! Une chose est sûre, Monsieur Chevalier n’a pas que des amis ! Pour nous, pas d’inquiétude : « Vous ne me dérangerez jamais » nous assure-t-il avant notre départ. Aucun doute donc que nous serons toujours les bienvenus. Et en recevant le mot de passe pour pouvoir le joindre personnellement sur son téléphone satellite, on est sûrs de passer le filtrage d’appel et de garder le contact avec Monsieur Chevalier et son royaume.

Pierre & Yogui

PS : Un portrait de Mikhail Mikhailovitch Chevalier plus complet est disponible en anglais sur le site de Open it! UA

 


Répondre

Il était une fois |
souvenirs de vacances |
un ptit voyage en Inde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | U.C. Berkeley
| SPQRSNSP
| Paris apartment